AMW-Motos

AMW-Motos

La norme 22.06 des casques moto

À partir du 1er juillet 2023, la nouvelle norme d’homologation des casques moto, la norme R22.06, est entrée en vigueur, remplaçant ainsi la norme précédente. Cette mise à jour signifie que les fabricants ne sont plus autorisés à commercialiser de nouveaux modèles de casques répondant à la certification ECE 22.05.

Afin de garantir une sécurité optimale, il est donc essentiel de rester informé des dernières réglementations et certifications concernant les casques moto et de s’assurer de porter un casque offrant une protection adéquate lors des déplacements à moto.

Les tests les plus stricts pour la norme ECE 22.06

La norme d’homologation des casques 22.06 est la dernière version de la norme ECE R22. Elle a été développée par la Commission économique des Nations Unies pour l’Europe (UNECE) pour établir des normes de sécurité minimales pour les casques moto utilisés sur les routes européennes.

La création de cette nouvelle norme a été motivée par l’évolution des matériaux et des technologies utilisées dans la fabrication des casques moto, ainsi qu’à une prise de conscience accrue de l’importance de la protection contre les impacts obliques.

Contrairement aux tests réalisés précédemment sur la norme 22.05, ces nouveaux tests simulent le choc d’un impact oblique sur une surface inclinée, simulant ainsi un choc contre un trottoir, en utilisant des billes pour mesurer la résistance à la perforation. Ils visent à garantir que les casques offrent une protection adéquate dans diverses situations d’accident.

Les tests portent également sur :

  • La résistance à l’impact : la norme introduit 12 nouveaux points d’impact, allant au-delà des chocs linéaires pour inclure des impacts rotationnels. Des capteurs sont utilisés pour mesurer les forces résultantes sur différentes zones de la tête, à diverses vitesses, afin de reproduire différentes situations d’accident.  Ces données permettent d’évaluer la capacité du casque à absorber l’énergie de l’impact et à réduire les forces de rotation exercées sur la tête.
  • La résistance à l’abrasion : les casques font l’objet de tests rigoureux où ils sont soumis à des frottements répétés sur une surface abrasive rugueuse, afin de mesurer leur capacité à résister à l’usure et à maintenir leur intégrité structurelle face à des conditions de friction extrêmes. En outre, ces tests permettent d’évaluer la durabilité et la longévité du casque dans des scénarios réels d’utilisation, assurant ainsi une protection continue au fil du temps.
  • La visibilité : la nouvelle réglementation exige que les visières résistent à des billes d’acier lancées à une vitesse de 215,7 km/h (60 m/s). Quant à la visière solaire interne, elle doit fournir un champ de vision périphérique d’au moins 105°, sans interférer avec le fonctionnement de l’écran externe. De plus, la nouvelle réglementation impose que l’opacité des visières teintées soit réduite à 35 %, alors qu’auparavant, elle était autorisée à 50 %. Cette évolution vise à garantir une visibilité optimale tout en assurant une protection adéquate contre les rayons UV et les conditions d’éclairage variables lors de la conduite à moto.

La différence entre la norme ECE 22.05 et la norme ECE 22.06

La principale distinction entre les deux normes réside dans les tests cités précédemment pour évaluer la sécurité des casques moto. Cependant, les casques homologués 22-06 pourraient peser environ 50 grammes de plus, sans nécessairement être plus coûteux malgré les progrès technologiques. Par conséquent, il restera possible de trouver sur le marché des modèles d’entrée de gamme à des prix attractifs, ainsi que des casques haut de gamme plus onéreux.

Contrairement à la norme 22.05, qui exigeait uniquement un test avec la mentonnière fermée et verrouillée, la nouvelle norme impose aux casques modulables d’être testés à la fois en mode jet et en mode intégral. Cette approche plus complète permet de garantir des niveaux de sécurité adéquats dans différentes configurations d’utilisation.

Il convient également de noter qu’à partir du 1er janvier 2024, la vente de casques certifiés ECE 22-05 pourrait être interdite. Cependant, il est à souligner que le port d’un casque non homologué selon la norme 22-06 ne fera pas l’objet de sanctions par les autorités compétentes.

Vous avez des doutes quant à la nécessité de remplacer votre casque après 5 ans ? Lisez notre article qui traite de la question : « Faut-il vraiment changer de casque après 5 ans ?« .

Reconnaître un casque certifié ECE 22.06

Les casques moto homologués selon la norme 22.06 sont reconnaissables grâce à une étiquette placée sur la jugulaire ou à une marque d’homologation spécifique. L’étiquette comporte un symbole « E » à l’intérieur d’un cercle, qui signifie Europe, suivi d’un numéro qui indique le pays (2 pour la France). Les deux premiers chiffres qui suivent correspondent à la révision de la norme (06), puis vient une série de chiffres représentant le numéro d’homologation, suivi d’une indication du type de casque (P pour intégral ou modulable, J pour Jet).

Les casques certifiés ECE 22.06 doivent être exclusivement utilisés sur les routes européennes. Les casques homologués 22.06 DOT, quant à eux, sont conformes à la norme américaine qui est moins sûre que la norme européenne en termes de gestion de l’absorption des chocs, car celle-ci intègre des connaissances avancées en traumatologie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *